["Translation missing: fr.view.newscast.title", "DES DIFFERENCES ENTRE HOMME ET FEMME # H/F"]

Dans le domaine de l’Amour il est important aussi de connaître les différences qu’il y a entre homme et femme. Il y a des différences et de la complémentarité, cela permet dialogue et harmonie.


D5b97ceb 48f4 449c 85eb e14b4dfab6c2 l

DES DIFFERENCES ENTRE HOMME ET FEMME # H/F

Dans le domaine de l’Amour il est important aussi de connaître les différences qu’il y a entre homme et femme. Il y a des différences et de la complémentarité, cela permet dialogue et harmonie.


Dans le domaine de l’Amour il est important aussi de connaître les différences qu’il y a entre homme et femme. Il y a des différences et de la complémentarité, cela permet dialogue et harmonie.

L’égalité H/F

telle qu’on la prône aujourd’hui, c’est la fille qui a des pantalons, le garçon les cheveux longs, comme le dit la chanson. Mais dans la nature humaine (comme dans toute la Création d’ailleurs) il y a aussi une inégalité qui est protectrice et naturelle issue de la complémentarité. On a trop tendance, dans la société d’aujourd’hui, à vouloir tout niveler, à mettre tout avec un signe = alors que quand il y a un signe = avec un trait dessus ça veut dire différent de, cela ne veut dire que l’un doit dominer l’autre. Il y a au contraire une complémentarité inscrite dans la nature même : cette union des deux est destinée à devenir communion et à porter du fruit et donc à accueillir la vie. Déjà dans la Bible il est dit « Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme » (Gen. 1.27) ; « C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair » (Gen. 2.22). « Que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni » (Marc 10.9). Et de cette union, qui devient communion, naît un troisième, naissent des troisièmes, ce sont les enfants. On n’est pas comme pour certains, depuis Mai 68, dans un combat, dans une lutte des sexes, mais au contraire dès les origines - inscrit par Dieu (pour les croyants) ou par la Nature (pour ceux qui ne croient pas) - dans l’union et la complémentarité. Avec comme moteur l’Amour et comme fruit la Vie. Il convient aussi de connaître la psychologie différente de l’homme de la femme. Un homme croit qu’il dit du moment qu’il fait, la femme à l’opposé ne voit pas ce qu’il fait car elle n’écoute que ce qu’il dit. L’homme est d’abord l’action, la femme la parole. L’homme c’est « les copains d’abord », pas la mairie, la femme paraît quelquefois aux yeux de l’homme un pot de colle, elle veut posséder, elle veut vite se fixer. L’homme est éducateur du corps, il ouvre à une progressivité vers la vie conjugale puisqu’il est très attaché à cela, il va ainsi permettre à la femme de découvrir ce chemin. Par contre la femme est éducatrice du cœur, il y a une dimension sentimentale d’abord et pas charnelle. Elle va du sentiment amoureux (1) à la sensualité et la tendresse (2) pour aboutir bien plus tard au sexe et à l’union des corps (3). Alors que l’homme souvent c’est du (3) vers le (1). Il y a là aussi une complémentarité pour que l’un fasse découvrir à l’autre ce qui est important et que chacun comprenne aussi ce que l’autre attend. L’un attend d’abord le sentiment et le cœur, l’autre attend de réaliser aussi cette union par le corps. L’homme sera souvent touché par un coup de foudre où le physique est déterminant, tandis que pour la femme cela sera plus souterrain, et plus progressif. Pour l’homme c’est souvent plus tard qu’il pense à construire quelque chose de stable et qu’il est sûr de ses sentiments ; il est moins mûr que la femme au même âge. Et pour la femme par contre ce qui la déterminera sera souvent 80 % d’admiration, surtout si l’homme ne répond pas aux critères du prince charmant. Il y bien des différences entre l’un et l’autre que l’on voit décrites en détail dans le livre « Les hommes vienne de Mars et les femmes de Vénus ». C’est un ouvrage que chacun devrait avoir dans sa bibliothèque pour mieux comprendre l’autre sexe, respecter les différences et ainsi mieux se compléter en comprenant le langage de l’autre. L’homme devrait apprendre le vénusien pour mieux comprendre les femmes, et la femme le martien pour mieux comprendre les hommes. Car vénusien et martien sont des langages inscrits dans nos gènes. C’est un peu comme en Chine, le chinois s’écrit de la même façon partout, mais le même mot sera prononcé différemment entre un habitant de Pékin (qui parle mandarin) et un autre de Canton (qui parle cantonnais), si bien qu’ils n’arrivent absolument pas à se comprendre à moins d’apprendre la prononciation de l’autre et ce pourtant avec la même langue écrite… Il y a aussi des distinctions à faire entre d’un côté le désir - qu’on appelle aussi Éros- et le don – qu’on appelle Agapé. L’addition des deux donne de la créativité. Le désir vient d’abord de l’attrait du corps qui aboutit au désir du cœur et ensuite à l’Amour et là c’est tout l’être qui est concerné. A partir de ce besoin d’union des corps, de cette attraction naît une rencontre qui permet de donner reconnaissance et confiance à l’autre. Le couple plus l’Amour c’est une union de deux qui va devenir création, une communion de trois et plus. Vers les enfants, mais pas seulement les enfants, aussi vers les autres et même pour ceux qui sont croyants vers un absolu que certains pourront appeler Dieu, parce que Dieu est Amour pour les croyants, et il est le début et la fin (l’alpha et l’oméga), il est un absolu. Et pour ceux qui ne sont pas croyants c’est aussi une inspiration à aller vers cet absolu de l’Amour, auquel chaque homme semble aspirer. On existe par un autre, du don de soi naît cette joie. « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20 : 35). On reçoit ainsi beaucoup de joies. On devient un être de communion : de deux on ne fait plus qu’un, on transmet la vie, on accueille des enfants, dans cet Amour, et on accueille aussi les autres ; on devient un être de plénitude.


S'abonner à la newsletter


© Copyright Poussières d'Étoiles
Mentions légales - Développé par Ayenci