["Translation missing: fr.view.newscast.title", "les secrets de l'Islam en 4 mots : 1° le Coran"]

Voici quelques poussières pour mieux comprendre ce qui se passe en France et dans le monde aujourd’hui. D'abord les racines du Coran...


0878b537 fc58 49a3 b3cb 4f7575b0a374 l

les secrets de l'Islam en 4 mots : 1° le Coran

Voici quelques poussières pour mieux comprendre ce qui se passe en France et dans le monde aujourd’hui. D'abord les racines du Coran...


Suite à des interventions que nous avons faites au Conseil de l’Europe et au Parlement Européen, voici quelques poussières pour mieux comprendre ce qui se passe en France et dans le monde aujourd’hui. Pour éviter l’amalgame, mais pas se voiler la face.

L’univers de l’Islam pourrait se résumer en quatre mots : Coran, Islam, Islamisme et Musulmans.

1° Coran

Le Coran – dont nous n’avons des premiers exemplaires écrits que du IXe et Xe siècle - aurait été rassemblé à partir de documents plus anciens dont on a retrouvé certaines traces qui datent d’avant le Coran complet. Coran qui est cette parole rassemblée ou dictée - à ses disciples - par Mahomet (qui vivait au VIIe siècle) et complétée par des hadiths, c’est-à-dire des commentaires qui dateraient de la même époque.

Pour les croyants musulmans Mahomet est le Prophète de l’Islam et le Coran inspiré par Dieu ou même enseigné par un ange. On doit l’accepter comme tel ainsi que son contenu sans discussion ou débat.

Pour ceux qui n’appartiennent pas à cette religion, il est possible d’analyser le Coran comme d’autres écrits religieux (ou non). Selon des découvertes et des analyses récentes, le Coran lui-même et ses hadiths semblent être inspirés par des écrits et des témoignages antérieurs. On voit là rassemblés un certain nombre d’éléments que l’on retrouve pour les uns dans des évangiles apocryphes et pour les autres dans la Torah de l’Ancien Testament ainsi que dans des écrits chrétiens des siècles précédents. A partir de ces études et comparaisons on peut découvrir dans les textes du Coran lui-même qu’il est question de groupes de « Nazaréens » qui auraient eu un contact particulier avec Mahomet. Le Coran ressemble à une synthèse entre l’Ancien et le Nouveau Testament avec des ajouts supplémentaires du temps de Mahomet, au VIIe siècle, voire au-delà, au temps des califes, jusqu’au IXe siècle.

A l’époque de Jésus un certain nombre de ses disciples voyait en Jésus le Messie, mais un Messie libérateur terrestre qui allait restaurer le royaume d’Israël – en le libérant du joug des Romains – et rétablir la royauté de David. Ils ont été forcément déçus par la crucifixion, la résurrection voire même la montée de Jésus au Ciel. Les laissant seuls avec l’occupant qui allait même détruire toute la ville de Jérusalem moins de 40 ans plus tard… Et ils ont gardé un sentiment d’échec et sont restés dans l’attente d’un Jésus -véritable libérateur du peuple juif et d’Israël- qui allait revenir bientôt. Ils ont imaginé - pour ce royaume que Jésus n’avait pas pu établir, ce royaume enfin libéré qui n’avait pu advenir - que la cause en était que les populations et leurs chefs n’étaient pas encore prêts à l’accueillir (puisqu’ils l’avaient laissé être crucifié) et qu’il fallait travailler d’abord à préparer le chemin du Seigneur, préparer les routes du Messie (comme avait commencé à le faire Jean-Baptiste). Que les populations soient soumises à l’esprit de Dieu, afin que le Messie revienne pour établir un règne de paix pour de nombreuses années. En passant ainsi par un messianisme terrestre, un messianisme où l’on règne sur le monde directement.

Cette tradition de messianisme terrestre a subsisté chez ceux que l’on a appelé les « Judéo-Nazaréens » pendant de nombreux siècles (et même au-delà du VIIe siècle). C’est cette même inspiration qui semble avoir été transmise à Mahomet et à ses compagnons arabes qui l’ont repris dans leurs écrits du Coran et des hadiths.

Ils l’ont mis en marche. L’objectif était de « libérer » Jérusalem et ensuite d’aller préparer le monde entier – « Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route » (Luc 3,4). Ce projet a commencé à être mis en œuvre à partir de Mahomet et de ses compagnons et continué par ses successeurs notamment les califes. « C’est Nous, en vérité, qui hériterons la terre et tout ce qui s’y trouve, et c’est à Nous qu’ils seront ramenés. » (Sourate 19.40.)

(A voir en "Poussières d'étoiles" les 3 autres mots: Islam, Islamisme et Musulmans.)


S'abonner à la newsletter


© Copyright Poussières d'Étoiles
Mentions légales - Développé par Ayenci