["Translation missing: fr.view.newscast.title", "la Révolution de 1789"]

Les Secrets du Fil de l'Histoire pour les Révolutions des temps modernes. Au nom de la Liberté ou de l’Égalité. Voici le volet sur la Révolution de 89. La Révolution politique contre la Monarchie et le Roi, au nom de la Liberté.


42bd074f d035 4920 9445 a42042dc2bf4 l

la Révolution de 1789

Les Secrets du Fil de l'Histoire pour les Révolutions des temps modernes. Au nom de la Liberté ou de l’Égalité. Voici le volet sur la Révolution de 89. La Révolution politique contre la Monarchie et le Roi, au nom de la Liberté.


Introduction.

Dieu s’est révélé aux hommes dans l’Histoire à travers un peuple. Il s’est aussi révélé en Jésus-Christ pour toutes les nations. Mais dans ces deux derniers siècles, dans l’Histoire des hommes, on a voulu « tuer Dieu ». « Ni Dieu, ni maître », c’était un peu la devise de ceux qui ont été à l’origine des grandes Révolutions contemporaines. C’est ce que nous allons découvrir. Ces Révolutions ont aussi été l’occasion des plus grandes persécutions contre les croyants, contre les chrétiens. C’est un fleuve de larmes et de sang qui en est issu avec des centaines de milliers ou des millions de morts.

La "grande Révolution", est une révolution politique, c’est celle de 1789 contre la Monarchie et le Roi, encore une fois au nom de la Liberté, et plus secondairement pour l’Egalité. C’est une révolution qui vise à « faire du passé table rase ». On coupe la tête au Roi, au sens propre comme au sens figuré, pour éliminer la Monarchie .Et pour instaurer le régime de la Liberté théorique, on supprime toutes les libertés concrètes, tous les droits privés, les droits particuliers (ce qui veut dire « privilèges »), on supprime ainsi les provinces( il faudra 2 siècles pour que les régions soient réhabilitées), on supprime aussi les prétendues associations de travailleurs, les corporations( loi Le Chapelier 1791, il faut attendre 1884 pour que les syndicats soient à nouveau autorisés), on interdit de pratiquer librement sa religion sous peine de mort (jusqu’au Concordat de 1801), on interdit les langues régionales( on a pas encore à ce jour signé la Charte des Langues Régionales…), on supprime les droits des personnes à vivre selon leurs coutumes et leurs traditions, à tel point que des régions entières se révoltent , comme la Vendée sur laquelle on va pratiquer un vrai génocide. C’est ainsi que la révolutionnaire Mme Rolland, avant de monter sur l’échafaud, s’est écriée: « O Liberté, que de crimes on commet en ton nom ! ».

Pour cette deuxième Révolution, 1789, c’est également le même principe : on exporte la Révolution. Elle qui va générer en France 700 000 morts, mort par guillotine, par noyade, par extermination de tout un peuple (en Vendée) ou encore par tous les autres moyens que l’on puisse imaginer et qui vont être utilisés dans les totalitarismes du XXe siècle. On tanne les peaux pour en faire des abat-jours, on veut utiliser la graisse des victimes pour les lampes, etc. Toutes choses qui seront utilisées dans les camps de concentration ou dans les goulags. Après cette Révolution qui partie de France va mettre à feu et à sang toute l’Europe, ce sont 25 années de guerres qui sont issues de cette Révolution sur toute l’Europe, de l’Atlantique à l’Oural (+ 400 000 morts de plus dans les guerres de la Révolution jusqu’en 1799) et même avec des conséquences jusqu’aux colonies.

Cette Révolution n’exportera pas seulement la guerre, mais aussi son idéologie à travers toute l’Europe avec notamment le principe des nationalités (une Nation, une langue- une langue, une Nation) qui va être aussi la source des guerres suivantes de 1870, 14-18, 39-45. Et là qui concerneront le monde entier. Et qui feront des dizaines de millions de morts.



S'abonner à la newsletter


© Copyright Poussières d'Étoiles
Mentions légales - Développé par Ayenci